Depuis une décennie, le smartphone est devenu un must-have et a grandement modifié les habitudes des utilisateurs. Avec une connexion internet, tout est à portée de main depuis le téléphone portable. Plusieurs applications bancaires sont alors apparues afin de faciliter les transactions bancaires et permettre aux clients de suivre leurs comptes n’importe où et n’importe quand. Une aubaine pour les cybercriminels…

 

Le trafic internet smartphone explose, les virus aussi

Depuis près de deux ans, le spécialiste de la cybersécurité Kaspersky Lab a détecté une forte augmentation des installations de virus sur les smartphones. Il s’agit en général de virus de type « cheval de Troie ». Environ 40.000 installations de virus ont été détectées lors du dernier trimestre 2016, un record à l’époque mais qui sera assez vite battu. En effet, lors du deuxième trimestre de cette année, Kaspersky Lab a recencé 61.045 installations de logiciels malveillants sur les smartphones et nous n’en sommes qu’au début selon les chercheurs.

La banque sur smartphone

Associés aux logiciels de type « déni de service », ces virus peuvent récolter des identifiants bancaires et réaliser des requêtes vers les serveurs des banques. Le nombre d’utilisateurs d’applications bancaires ne cessant de croître, les établissements financiers proposant des services en lignes se doivent de renforcer la sécurité de leurs systèmes. Il ne faut pas oublier que lorsqu’un client est victime d’usage de faux et de détournement à son insu, la banque est tenue de le rembourser. À moins qu’une négligence grave de la part de l’utilisateur soit prouvée.

Les app bancaires encore peu ciblées en France

Pour l’heure, la menace n’est pas alarmante en France. Les transactions via applications bancaires ne sont pas encore légion comme elles peuvent l’être aux Etats-Unis et les français ne sont pas habitués à télécharger des applications depuis des stores alternatifs, qui font fureur en Russie. D’ailleurs, ces deux pays constituent les cibles principales des pirates informatiques. Même sur la scène mondiale, la France est relativement en retard en terme de transactions bancaires sur smartphone. Les attaques cyber enregistrées pour l’hexagone ne représentent que 0,1% sur les 61.045 du deuxième trimestre 2018, mais cette statistique est vouée à croître vu la digitalisation des banques et l’émergence des néobanques sur mobile.

Toutes les parties doivent faire le nécessaire pour renforcer leur cybersécurité. Les banques ont tout intérêt à bien informer et éduquer leurs clients dans ce sens afin qu’ils utilisent les bons outils et qu’ils adoptent les bonnes habitudes. Au final, ils restent les grands perdants en cas de malversation.

Articles récents

A l’ère du cybercrime organisé

A l’ère du cybercrime organisé

La cybercriminalité a gagné du terrain de manière inquiétante ces dernières années. Les incidents font couler beaucoup d’encre aux quatre coins du monde car des sommes mirobolantes sont souvent en jeu. Entreprises de toutes les tailles, administrations, gouvernements,...

lire plus

Pour toute demande d’informations : 0805 03 1000 (appel gratuit)

Pour toute demande d’informations :
0805 03 1000 (appel gratuit)

Bâtiment des Hautes Technologies
20 rue Benoît Lauras
F-42000 Saint-Étienne

Tous droits réservés Sunbren 2020 - webdesign laurentholdrinet.com