Le marché du Cloud Gaming était jusqu’à présent dominé par la startup française Shadow. Mais les choses pourraient changer avec l’arrivée du mastodonte de la tech, Google, sur ce marché très rentable et en croissance.

Exit la console, place au Cloud Gaming

Si l’industrie du jeu vidéo s’est développée dans les salons de millions de personnes autour de leur console de salon, après s’être miniaturisée afin de pouvoir quitter les salles d’arcade, elle est en train de prendre un nouveau virage en quittant les salons pour les data centers.

Les plateformes de téléchargement des géants du secteur, le Playstation Store de Sony ou le Xbox Play Anywhere, avaient déjà poussé la dématérialisation des supports de jeu. Cette fois, Google veut aller plus avec son offre Stadia, en dématérialisant non seulement le jeu, mais également le support nécessaire au jeu. Une manette, un écran et c’est parti !

 Cloud gaming à la sauce Google

La plateforme sera ainsi lancée à l’été 2019 et sera accompagnée d’une manette made in Google, équipée d’un bouton Google Assistant, pour coupler l’IA maison avec l’expérience de jeux vidéo. L’idée : permettre aux éditeurs de jeux vidéo d’accéder aux plus de 2 milliards d’utilisateurs de Chrome partout dans le monde.

Le souhait de Google est d’appliquer au jeu vidéo, la première industrie culturelle du monde, la recette popularisée par Netflix, à savoir un abonnement mensuel avec accès illimité à un riche catalogues de contenus. De la vidéo streaming au cloud gaming.

Concrètement, pour pouvoir « jouer depuis n’importe quel écran, à n’importe quel moment » comme le promet Google, il faudra avoir une bonne connexion Internet (de l’ordre de 15 Mb/s avec une latence inférieure à 40 ms, 25 Mb/s recommandés) et la dernière version de Chrome pour accéder à la plateforme. Pour le coup, vu la très faible couverture en 5G et en FTTH, notamment en Europe, il va falloir attendre un peu pour que Stadia se démocratise.

Cloud gaming, un marché défriché par Shadow en Europe

La startup française spécialiste du cloud gaming, Shadow, pourra-t-elle rivaliser avec un mastodonte de la tech tel que Google ? Bien que partie avant, Shadow aura probablement du mal à résister aux milliards d’investissements du géant de Mountain View. Mais il en faut plus pour inquiéter son patron, Emmanuel Freund, qui déclarait suite à l’annonce de l’arrivée de Stadia :

La conférence de Google ressemblait plus à une opération séduction de développeurs qu’au lancement d’un produit. 

Dans ce marché du Cloud Gaming ou l’infrastructure fait loi, Google arrive néanmoins avec l’artillerie lourde : 7 500 « nodes », soit autant de nœuds capables de fournir la puissance nécessaire aux utilisateurs de Strada de par le monde. Ajoutons à cela un partenariat avec AMD pour la partie GPU de la solution et le cloud gaming en 4K à 120 images par seconde devient une réalité, de quoi encore un peu plus creuser la distance avec Shadow.

Game streaming : contenu, communauté et cloud

Du côté des éditeurs, tous ne sont pas prêts à jouer le jeu de Google. Ainsi Electronic Arts, qui édite les franchises à succès Battlefield ou Fifa, a dévoilé fin octobre sa propre plateforme de cloud gaming, Atlas. Du côté d’Epic Games, éditeur du phénomène planétaire Fortnite, c’est une fin de recevoir adressée à Google : refus de l’éditeur de pousser la version Android de son opus sur le Play Store.

Microsoft pour sa part, à la tête du duopole du secteur, prépare sa riposte avec xCloud. C’est d’ailleurs une stratégie initiée il y a déjà 2 ans, que la keynote de Google annonçant Strada vient valider d’une certaine façon, comme le souligne Phil Spencer, patron de Xbox :

“Aujourd’hui, nous avons vu un grand concurrent dans la technologie entrer dans le marché du gaming et définir les ingrédients nécessaires pour le succès comme étant le contenu, la communauté et le cloud”, aurait commenté le patron de la division Xbox chez Microsoft. “Il n’y avait pas de grande surprise dans cette annonce, même si j’ai été impressionné par leur utilisation de YouTube, de Google Assistant et par le nouveau contrôleur WiFi.”

Bref, des fabricants de consoles aux plateformes de téléchargement, toute une industrie est concernée par l’arrivée de Google dans le Cloud Gaming.

Sunbren pour votre entreprise

Entrez en contact dès maintenant avec notre équipe commerciale pour définir avec elle la solution Sunbren optimisée pour votre entreprise.

Articles récents

Pour toute demande d’informations : 0805 03 1000 (appel gratuit)

Pour toute demande d’informations :
0805 03 1000 (appel gratuit)

Bâtiment des Hautes Technologies
20 rue Benoît Lauras
F-42000 Saint-Étienne

Tous droits réservés Sunbren 2019 - webdesign laurentholdrinet.com