Fraîchement élu président des Etats-Unis, Joe Biden a de quoi avoir des sueurs froides. Le gouvernement américain a récemment découvert des activités anormales sur son réseau. Stupeur à la Maison Blanque lorsqu’on découvre que plusieurs ministères et membres du gouvernement ont été victimes d’une intrusion cyber depuis des mois.

 

Le gouvernement américain ciblé

Cette cyberattaque inédite est le fruit d’un mode opératoire assez singulier : l’attaque par rebond. Contrairement aux attaques classiques, l’attaque par rebond ne vise pas directement l’entité ciblée. En effet, les cyberpirates ont attaqué un prestataire du gouvernement fédéral, en l’occurrence SolarWinds qui se trouve être l’un de ses principaux fournisseurs en logiciels. Lors d’une mise à jour, les terminaux gouvernementaux ont été infiltrés dans la plus grande discrétion.

 

SolarWinds, prestataire du gouvernement en cause

Des experts de la CISA indiquent que SolarWinds n’est pas le seul prestataire utilisé comme cheval de troie et ajoute que cette attaque comporterait « des risques graves pour le gouvernement fédéral et pour les administrations locales ». Des soupçons pèsent depuis quelques jours, sur un autre éditeur de logiciels, le groupe tchèque JetBrains et notamment son outil de CI/CD TeamCity. Avec la crainte d’une backdoor, comme comme chez SolarWinds Le Trésor Américain ainsi que le Ministère du Commerce ont été surveillés depuis mars 2020. Le Sénateur Mitt Romney de dire que

« C’est comme si des bombardiers russes avaient survolé notre pays tout entier de façon répétée sans être repérés ».

Des experts en cybersécurité pensent que le groupe russe ATP29 serait derrière cet incident et que l’assainissement relève du parcours du combattant. Il semblerait que les pirates avaient surtout accès aux échanges de courrier.

 

L’ancien M. cybersécurité du gouvernement à la rescousse

La difficile mission de reconstruction des procédures de sécurité de SolarWinds a été confiée à Chris Krebs, tout récemment licencié de son poste de directeur du CISA, va avoir la dure mission de reconstruire les procédures de sécurité de SolarWinds.

Mais le problème pourrait être de plus grande ampleur et la reconstruction nécessaire à une toute autre échelle. Les américains craignent en effet que ce qu’ils ont découvert ne représentent que la partie émergée de l’iceberg. Sachant qu’environ 18.000 utilisateurs de SolarWinds ont procédé à la mise à jour aux alentours de mai, on comprend l’inquiétude de la Maison Blanche. Le président Biden stipule que : « Il y a encore beaucoup de choses que nous ne savons pas, mais ce que nous savons est très préoccupant »

 

 

Sunbren pour votre entreprise

Entrez en contact dès maintenant avec notre équipe commerciale pour définir avec elle la solution Sunbren optimisée pour votre entreprise.

Articles récents

Pass sanitaire et sécurisation des données

Pass sanitaire et sécurisation des données

Lancé le 21 juillet 2021, le pass sanitaire est un passeport vaccinal qui permet d’accéder à divers lieux publics, notamment les lieux de divertissement et de culture, certains centres commerciaux, le métro ou encore les lieux de restauration. L’application...

lire plus

Pour toute demande d’informations : 0805 03 1000 (appel gratuit)

Pour toute demande d’informations :
0805 03 1000 (appel gratuit)

Bâtiment des Hautes Technologies
20 rue Benoît Lauras
F-42000 Saint-Étienne

Tous droits réservés Sunbren 2020 - webdesign laurentholdrinet.com