Les données personnelles et les informations relatives à la vie privée sont devenues des denrées de grande valeur pour les pirates informatiques. Pour les dénicher, ces hackeurs exploitent les applications mobiles utilisées régulièrement par leurs cibles. Ce ne sont pas n’importe quelles applications mais des plateformes bien connues et très prisées par le grand public. À l’heure actuelle, les applications préférées des cybercriminels sont celles du groupe Meta, id-est Facebook, Instagram, Messenger et compagnie.

 

Pourquoi les pirates visent les applis du groupe Meta ?

Ce n’est pas très compliqué, ces applications stockent un volume important de données personnelles. Certes toutes les applications mobiles enregistrent des données personnelles mais force est de constater que celles du groupe Meta sont particulièrement gourmandese. Adresses mail, contacts téléphoniques, établissements fréquentés, photos ou encore vidéos, le groupe Meta a tendance à demander, ou pas d’ailleurs, à ses usagers plus d’informations que nécessaire. Raison pour laquelle les hackeurs s’y penchent.

Le top 10 des applis visées par les pirates

TechShielder, a réalisé une étude permettant de lister les dix applications mobiles les plus visées par les hackeurs. Concrètement, le spécialiste de la cybersécurité s’est basé sur les applications les plus téléchargées sur les dernières années ainsi que le nombre de recherches Google combinant le nom de ces applications et des mots relatifs au piratage (exemple : Instagram piraté, etc.)

Finalement, TechShielder a obtenu la liste suivante :

1 – Facebook : 550 000 recherches par mois en moyenne

2 – Instagram : 246 0000 recherches par mois en moyenne

3 – Whatsapp : 135 000

4 – Snapchat : 49 500

5 – Twitch : 27 100

6 – Netflix : 18 100

7 – YouTube : 12 100

8 – Telegram : 8 100

9 – Twitter : 8 100

10 – Messenger : 6 600

Le trio de tête est composé de Facebook, Instagram et WhatsApp, 3 marques du groupe Meta qui à elles 3, concentrent près de 9x plus de cyberattaques que les 7 autres applications composant ce Top 10 !

Quels sont les risques ?

Toujours selon cette étude, 80% des applications mobiles savent combien de temps nous restons devant l’écran de notre smartphone, 50% d’entre elles savent ce que nous faisons avec, 70% connaissent les publicités que nous visionnons et comment nous interagissons avec et 60% de ces applis enregistrent des données concernant nos achats et nos transactions. Toutes ces informations, si elles tombent entre de mauvaises mains, peuvent être utilisées pour nous influencer et nous manipuler. Cela peut avoir un enjeu commercial voire politique.

En outre, les photos de profil, les adresses et les informations permettant à quiconque de nous retrouver et de nous identifier peuvent représenter un risque concernant notre sécurité physique ainsi que celle de nos proches.

Cette étude a également mis en avant le niveau de risque encouru en fonction de la localisation géographique de l’utilisateur. Selon les statistiques, Londres est la ville la plus touchée par la cybercriminalité, suivi par Mexico City, Paris, Bogota et Seoul. Berlin, Ankara, Santiago, Amsterdam et Viennes complètent le Top 10. Curieusement, New York ne figure même pas dans le top 20.

Méta prévient les utilisateurs sur les applications malveillantes

Il y a deux semaines, Meta a averti les utilisateurs de ses produits sur le danger que représente certaines applications. Les applications dont il est question sont en fait des leurres. D’apparence anodine, ce sont des programmes qui servent à voler des mots de passes d’accès. Ces applis se font passer pour des jeux, des outils d’édition de photo encore des VPN, entre autres.

Depuis le début de l’année 2022, le groupe Meta a dénombré plus de 400 applications malveillantes de ce genre, lesquels étaient téléchargeables depuis Google Play Store et l’App Store. La maison mère de Facebook a alors alerté Apple et Google sur ce sujet. Si la firme à la pomme n’a pas donné de réponse, Google a réagi en les retirant de son Play Store.

David Agranovich, directeur d’équipe de cybersécurité chez Meta a précisé que si une application demande des identifiants d’une autre application sans raison apparente, mieux vaut s’en méfier.

Sunbren pour votre entreprise

Entrez en contact dès maintenant avec notre équipe commerciale pour définir avec elle la solution Sunbren optimisée pour votre entreprise.

Articles récents

A l’ère du cybercrime organisé

A l’ère du cybercrime organisé

La cybercriminalité a gagné du terrain de manière inquiétante ces dernières années. Les incidents font couler beaucoup d’encre aux quatre coins du monde car des sommes mirobolantes sont souvent en jeu. Entreprises de toutes les tailles, administrations, gouvernements,...

lire plus

Pour toute demande d’informations : 0805 03 1000 (appel gratuit)

Pour toute demande d’informations :
0805 03 1000 (appel gratuit)

Bâtiment des Hautes Technologies
20 rue Benoît Lauras
F-42000 Saint-Étienne

Tous droits réservés Sunbren 2020 - webdesign laurentholdrinet.com