Redevenue indépendante en 1991, l’Estonie, comme bon nombre d’ex Républiques soviétiques, semblait avoir un handicap de taille par rapport aux autres pays du Vieux Continent : son économie. Fort heureusement, les dirigeants ont rapidement compris que le numérique leur permettrait de rattraper leur retard voire même de faire mieux que les autres pays européens.

La e-administration, une réalité en Estonie

En effet, l’Estonie est le champion européen du numérique. Un modèle à suivre en terme d’e-gouvernement. Kersti Kaljulaid, la présidente estonienne est on ne peut plus fière de cette situation et n’hésite pas à rappeler que c’est à ce petit pays balte que l’on doit Skype, Taxify, PlayTech ou encore Transferwise. Sa dernière apparition publique suivie d’une déclaration allant dans ce sens date du 30 juin dernier à Paris. Il faut reconnaitre que le pays a misé sur le bon cheval, en l’occurrence la mise en place d’un Etat tout numérique et d’une administration simplifiée, terreau fertile pour donner naissance à ces quatre licornes.

Quasiment tous les services publics sont dématérialisés dans ce pays qui compte 1,3 million d’habitants. Aussi chaque citoyen possède une carte d’identité nationale numérique et a la possibilité de voter en ligne ou encore enregistrer son entreprise en moins de 20 minutes. Bref tout ce qui est démarche administratif se fait en ligne. Les retombées économique de cette dématérialisation ont été évaluées à près de 2 points de PIB supplémentaires.

Une ambition portée au sommet de l’Etat

La présidente de déclarer : « Si l’Estonie est aujourd’hui reconnue comme une « startup nation », c’est d’abord le résultat de l’environnement économique et législatif que nous avons créé, dans lequel il n’a jamais été question de sur-réguler pour ne pas entraver la croissance de milliers de startups. Dans le même temps, nous sommes restés très attentifs à ne pas tout abandonner de notre souveraineté à ces acteurs technologiques qui ont accompagné la transformation de notre pays. Grâce à cette politique qui repose sur la primauté de l’État en matière de choix technologiques au service de tous nos citoyens, l’Estonie a réussi à garder le contrôle en particulier sur les sujets sensibles qui mêlent algorithmes et données personnelles. »

Le programme X-Road fait partie des initiatives visionnaires du gouvernement estonien. Il se veut ouvert en plus d’être innovant en permettant aux étrangers de devenir e-citoyens estoniens et de créer leurs entreprises et les gérer à distance, le tout sur base de blockchain. Plus de 33 000 personnes sont e-résident estonien à l’heure actuelle. Une aubaine surtout pour les Britanniques suite au Brexit.

En somme, cette vision à l’échelle nationale du tout numérique véhiculée par l’Estonie est à étudier de près. A voir comment les autres pays de l’UE, dont la France, copieront le modèle du « petit » pays, néanmoins géant du numérique.

Crédit photo : e-estonia.com

Articles récents

Pour toute demande d’informations : 0805 03 1000 (appel gratuit)

Pour toute demande d’informations :
0805 03 1000 (appel gratuit)

Bâtiment des Hautes Technologies
20 rue Benoît Lauras
F-42000 Saint-Étienne

Tous droits réservés Sunbren 2018 - webdesign laurentholdrinet.com