Aussi étonnant que cela puisse paraitre, en 2018 le cloud ne fait pas encore l’unanimité. Stocker ses données personnelles sur le Cloud n’est pas forcément source de sérénité pour bon nombre d’utilisateurs particuliers comme pour les entreprises. Une crainte dont les raisons tournent autour de la cybersécurité.

 

Un succès en demi-teinte

Bien que le Cloud computing présente plusieurs avantages concrets : maîtrise des coûts, l’accessibilité et son côté pratique en termes de stockage de données en très grande quantité ; son usage n’est pas encore évident pour une grande partie de la population ciblée. La sécurité des données suscitant notamment l’interrogation.

La protection des données, tant sur le plan pratique que sur le plan juridique, devient alors compliqué. D’autre part, le fait de savoir ses données stockées sur le même serveur que des milliers d’autres données, ce n’est pas forcément des plus rassurant pour un chef d’entreprise.

 

Oui pour des données partagées mais pas surveillées

Le tapage récent autour du RGPD et des dérives des GAFA en matière de données personnelles, mais surtout les révélations récentes d’Edward Snowden sur le fait que la NSA surveille ces données sous couvert du Patriot Act aux Etats-Unis, n’ont fait qu’intensifier les réticences sur le Cloud. Faut-il alors faire l’impasse sur cette solution qui présente des avantages certains ?

Fort heureusement, il existe un moyen de profiter des bienfaits du cloud computing tout en assurant la cybersécurité des données : sous-traiter ! Autrement dit, faire appel à un prestataire de confiance pour stocker et sécuriser les données de son entreprises. Les clouds souverains ont également été créés dans cette optique.

Articles récents

Pour toute demande d’informations : 0805 03 1000 (appel gratuit)

Pour toute demande d’informations :
0805 03 1000 (appel gratuit)

Bâtiment des Hautes Technologies
20 rue Benoît Lauras
F-42000 Saint-Étienne

Tous droits réservés Sunbren 2019 - webdesign laurentholdrinet.com