Depuis quatre décennies, le télétravail et le coworking révolutionnent petit à petit le monde du travail. Au début cela se limitait à l’externalisation d’une partie du travail dans un lieu satellite, mais l’évolution des technologies de communication, notamment internet, permet maintenant une mobilité qui change l’organisation même de l’entreprise.

 

De la multiplication des lieux de travail

Avant d’aller plus loin, il convient de faire un bref rappel de ce que signifient ces deux termes. Etrangement, télétravail (telecommuting dans la langue de Shakespeare) et coworking (cotravail dans celle de Molière) sont rarement prononcés dans la même langue chez nous en France.

Le télétravail consiste à exercer toute ou partie d’une activité professionnelle en dehors du siège officiel. Avant, les entreprises optaient pour des télécentres afin de se délester de certaines activités mais aussi pour innover et surtout découvrir des organisations de travail plus productives.

Le coworking, quant à lui, consiste à travailler avec un collègue ou une équipe, généralement de manière informelle et dans un endroit qui n’est initialement pas prévu pour cela. Bibliothèques, café, tiers-lieu ou tout bonnement chez soi, il suffit d’une connexion internet pour transformer le lieu en espace de travail convivial personnalisé.

Depuis quelques années, les propriétaires de ces établissements proposent eux-mêmes de transformer leurs locaux en bureaux éphémères aux heures où les affluences sont faibles.
Les deux pratiques confèrent une grande liberté et beaucoup de mobilité aux préposés.

Vers un lieu de travail numérique

C’est avec l’avènement des ordinateurs et la démocratisation d’internet et des applications en SaaS, que la notion de mobilité du poste de travail est apparue. Désormais, salariés et indépendants peuvent travailler à domicile ou tout simplement dans les endroits de leurs choix et selon les horaires qui leurs conviennent.

Il a été prouvé que les travailleurs sont plus productifs et épanouis car le stress causé par la routine quotidienne et notamment les trajets domicile-travail n’existe plus dans le home office. Travailler chez soi c’est travailler confortablement selon ses propres conditions. A condition de s’imposer quelques règles et de marquer une frontière entre espace pro et espace perso.

Son bureau dans la main

Avec l’apparition des smartphones et des tablettes, on passe du bureau externalisé au zéro bureau tout simplement. Certaines entreprises n’ont ainsi pas hésité à fermer leurs locaux et opter pour la mobilité qu’offrent le télétravail et le coworking des temps modernes. Cette notion de mobilité est bénéfique pour tout le monde. L’employeur, par exemple, n’a plus besoin de louer de vastes locaux. Le salarié peut se permettre de travailler où il veut, quand il veut et comment il veut. La loi vient d’ailleurs d’évoluer pour faciliter la mise en place du télétravail en France.

Confiance et transparence compte énormément dans ce monde du travail libre et mobile, avec la productivité comme élément primordial dans l’atteinte des objectifs. Mais il s’agit assurèment d’une évolution sociétal majeure.

Articles récents

Le RGPD 1 mois après au pays de la Tech

Il y a un mois, nous évoquions la mise en place du Règlement Général sur la Protection des Données alias RGPD. Sachant que la cybersécurité et la lutte contre le piratage informatique sont parmi les plus grandes préoccupations du monde numérique, le projet semblait...

lire plus

Pour toute demande d’informations : 0805 03 1000 (appel gratuit)

Pour toute demande d’informations :
0805 03 1000 (appel gratuit)

Bâtiment des Hautes Technologies
20 rue Benoît Lauras
F-42000 Saint-Étienne

Tous droits réservés Sunbren 2018 - webdesign laurentholdrinet.com