Réaliser un audit et mettre à l’épreuve la sécurité de son système informatique est le meilleur moyen de lutter contre la cybercriminalité et de sécuriser ses données. D’où l’émergence du hacker éthique, vocation encore peu considérée en France.

 

Hacker éthique, champion de l’audit informatique

Pour les non initiés, le métier d’hacker éthique consiste à tester les limites d’un système informatique utilisé par une entreprise et de sa sécurisation. Le préposé doit trouver toutes les failles possibles et essayer de les exploiter pour pirater le système. Avoir recours aux services d’un hacker éthique devient monnaie courante, au vu du contexte d’explosion des cyberattaques et de l’importance de l’univers numérique qui est notre en 2018.

Plus de hackers éthiques outre-Manche

A l’échelle européenne, le Royaume-Uni fait figure de fer de lance en termes de proposition d’emploi. Au cours des deux dernières années, environ 3240 offres ont été enregistrées outre-Manche. Sur la même période, l’hexagone a offert 453 propositions de « chevalier blanc », soit sept fois moins que le Royaume-Uni. (Source Joblift)

Ces chiffres paraissent peu importants pour la France. Néanmoins il est à noter une augmentation de 11% par rapport à l’an dernier des offres dans le domaine. Sachant que l’augmentation n’est que de 2% pour l’ensemble du marché de l’emploi, il s’agit d’une évolution des plus encourageante.
Comme pour tout métier récent, les exigences affichées par les recruteurs sont disparates. En tout cas 42% des offres exigent un diplôme d’ingénieur ou un master en informatique et 35% requièrent un certificat d’hacker éthique. 10% des offres nécessitent les deux en même temps. Plus de ¾ des offres précisent le langage à maîtriser. Python et Java constituant la quasi-totalité des exigences dans ce domaine.

Le smartphone, nouveau terrain de jeu du hacker éthique

Depuis quelques mois, la demande tend assez progressivement vers les mobiles. Vu le nombre de transactions financières et de données personnelles stockées sur les smartphones à travers le monde, la donne a changé. Les spécialistes de la cybersécurité sur smartphones sont désormais les plus demandés. En un an, les offres dans ce domaine ont augmenté de 28%.
Appelés également pentesters, les hackers éthiques peuvent se réjouir puisqu’il s’agit vraisemblablement d’un métier d’avenir vu les enjeux liés à la cybersécurité. Les chiffres publiés par Joblift sont assurés d’augmenter mais il faudra promouvoir ce métier assez rapidement chez nous pour rattraper le retard pris par rapport à nos voisins européens.

Plus prosaïquement, les efforts fournis dernièrement par ces hackers éthiques restent a priori assez insignifiants par rapport au nombre d’incidents de cybersécurité enregistrés en France. Rien qu’en 2017, 4550 cyberattaques ont été déclarées par les entreprises françaises !

Articles récents

Cybersécurité et espace

Cybersécurité et espace

Il y a encore quelques années, les réseaux terrestres et satellites étaient rarement liés. Les choses ont changé avec le temps et les deux sont devenus interdépendants. La plupart des réseaux reposent actuellement sur des communications satellites, plus stables et...

lire plus

Pour toute demande d’informations : 0805 03 1000 (appel gratuit)

Pour toute demande d’informations :
0805 03 1000 (appel gratuit)

Bâtiment des Hautes Technologies
20 rue Benoît Lauras
F-42000 Saint-Étienne

Tous droits réservés Sunbren 2020 - webdesign laurentholdrinet.com