Le CES 2019 (Consumer Electronics Show), la grand-messe annuelle de l’électronique, a ouvert ses portes cette semaine à Las Vegas (USA). Fini le temps des écrans Oled et du Blu-Ray, et place aux voitures autonomes et aux objets connectés. S’il faut se réjouir de ces innovations, il faut garder à l’esprit les risques en matière de protection des données personnelles et de cybersécurité pour le consommateur.

 

Un consommateur ultra-connecté

Du pommeau de douche à la machine à laver, en passant par le purificateur d’air et le grille-pain, tous les objets de notre quotidien sont désormais concernés par la révolution numérique et se voit tous greffer puces, capteurs et WiFi. Mais quid de la question de la sécurité de ces objets et de ses utilisateurs ? Avec l’IoT, le risque d’un impact physique d’une attaque numérique est désormais très important. Que ce soit Stuxnet, Brickerbot ou l’attaque du système de chauffage des bâtiments de Lappeenranta (Finlande), la science-fiction devient réalité.

Le consommateur doit être responsable

 L’actualité de 2018, riche en fuite de données personnelles de consommateurs, que ce soit du côté de Yahoo, Marriott ou bien d’hôpitaux américains, nous a montré que le piratage de boites mails était devenu une véritable industrie. Quand l’on sait que c’est souvent ce même mail qui sert à piloter la domotique d’un particulier ou gérer ses objets connectés de santé, on peut penser que le risque de réinitialisation de cet accès et sa prise de contrôle par un hacker soit fort.

Une fois de plus, bonnes pratiques et bons sens doivent prévaloir. Ainsi, utiliser un mot de passe complexe et pas réutilisé est déjà un bon début.

Du consommateur au consommacteur cybersécurisé

 C’est au consommateur de se montrer vigilant, particulièrement pour certains dispositifs domotique, type serrure ou volets roulants connectés. L’idéal est de le coupler à un système de sécurité, alarme ou caméra. A ne pas connecter à l’IoT bien évidemment.

Nous sommes dépendants du digital à tous les niveaux, y compris maintenant dans notre quotidien avec la flopée d’objets connectés qui nous entourent, près de 25 milliards fin 2018. Cette dépendance doit amener le consommateur à être vigilant concernant sa cybersécurité et le traitement qui est fait de ses données personnelles : les assistants vocaux peuvent vous espionner, votre voiture autonome être piratée et les hackers prendre la main sur votre domotique. Ce n’est pas une vision pessimiste du monde, simplement une analyse factuelle basée sur les chiffres des cybermenaces 2018 à l’occasion de ce CES 2019.

Alors place à l’innovation, mais avec vigilance 😊

Articles récents

Pour toute demande d’informations : 0805 03 1000 (appel gratuit)

Pour toute demande d’informations :
0805 03 1000 (appel gratuit)

Bâtiment des Hautes Technologies
20 rue Benoît Lauras
F-42000 Saint-Étienne

Tous droits réservés Sunbren 2018 - webdesign laurentholdrinet.com